Tauromachie ou Taurogâchis

Sommaire

 

Islero un Héros

Pour ceux qui me disent que la corrida est :

Epitaphe

Spot vidéo anti-corrida

Liste de site anti-corrida

Commentaires

Sondage

 

Torturer un taureau pour le plaisir, pour l'amusement, c'est plus que torturer un taureau, c'est torturer une conscience

Victor HUGO

 

La grandeur d'une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés de par la manière dont elle traite ses animaux.

Gandhi


Le monde est dangereux à vivre non pas à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire .

Albert Einstein

Islero

Manolete Trophée d’Islero
Manolete Trophée d’Islero le 28/08/1947

  Le 28 aout 1947 un héros est né, que dis-je une légende, il vient de blesser mortellement un monstre dans un combat inégal avant de succomber sous le coup fatal d'un imbécile qui se prenait pour un dieu. Le crétin passera de vie à trépas le lendemain. Le héros s'appel ISLERO il est mort en essayant de sauver sa peau du criminel Manuel Laureano Rodríguez Sánchez plus connu sous le nom de Manolete assassin notoire qui a sévit durant une quinzaine d'année en semant la mort des centaines de fois. C'est en hommage à tous ces valeureux ruminants qui sont morts et qui meurent encore au XXI siécle sous les coups de crétins déguisés en sapin de noël (Tout y est les boules mises en valeurs et les paillettes) Ma position est ferme et définitive la tauromachie est une chose monstrueuse et dégoutante qui devrait être interdite. Avant de commencer cet article j'ai passé trois jours à essayer de comprendre et de trouver ne serait-ce qu'une chose qui puisse justifier une telle ignominie. Voyageant de sites en forums d'horreurs en horreurs. Ma conclusion est terrible les meurtriers sont dans l'arène sous l'œil complice d'un publique psychopathe.

Pour ceux qui me disent que la corrida est :

Un jeu.


Je réponds que jouer avec la vie d'un être vivant et finir par le tuer en le faisant souffrir ne peut être considérer comme jeu mais comme du sadisme à l'état pur.

 

Un sport.


Un sport doit permettre à l'être humain de donner le meilleur de lui. Là il donne la mort et ce n'est surement pas le meilleur de l'humain.
Il n'y a pas de volonté de l'animal à entrer dans la compétition il n'a pas choisi d'être là.
Le combat est inégal la bête est parfois écornée (afeitado) elle est droguée, enfermée des heures durant dans le noir, on lui inflige des coups avant de la faire entrer dans l'arène. Puis viennent les blessures infligées par les piques et banderilles afin d'affaiblir l'animal par hémorragies successives. Le taureau est seul contre plusieurs adversaires et même s'il gagne en tuant le matador il meurt dans la plupart des cas. Voilà le bel esprit du sport.
L'animal n'est pas considéré comme un adversaire mais comme une cible on ne tient pas compte de sa vie seulement de sa vitalité.
Imaginons un match de boxe ou l'un des joueurs serait entrainé et préparer au combat et l'autre serait pris au hasard sans son avis en fonction de son physique. On l'emmènerait sur un ring après l'avoir drogué battu et saigné. Pour être sûre qu'il n'inflige pas de blessure à son adversaire on lui casserait les phalanges.
Voilà l'image de la tauromachie.


Un acte de courage et d'héroïsme.

 

Pour tous les motifs ci-dessus je n'en vois pas. Les toréadors & Co sont des crétins doués souvent d'un ego démesuré et ayants des tendances sadiques.

 

Un art.

 

Glorifier la souffrance n'est pas un art. Une danseuse ridicule la juste expression trouvée Francis Cabrel. L'empaleur n'est pas un artiste mais un monstre tout au plus un malade mental. Même les costumes sont d'un kitch effarent...


L'amour et le respect du taureau.

 

L'acte d'amour qui consiste à tuer de façon barbare, est-ce vraiment de l'amour ? Moi je dirai plutôt de la sauvagerie. Ou alors en bon amant le toréador devrait faire de même avec ses proches.
Respecter en mutilant et torturant est une aberration. Le corps du Toro est profané, Coupons les oreilles et la queue du toréador embroché pour l'offrir à sa femme en signe de respect.

 

Une tradition.


Nous condamnons les peuples qui pratiquent l'anthropophagie alors que pour eux il s'agit d'un rituel issus de leurs traditions. Faisons de même avec la tauromachie. Ce n'est pas parce que l'on participe à une mascarade morbide depuis des siècles que cela justifie qu'elle doit perdurer.


La préservation d'une race taurine.

 

Il existe combien d'espèces animal qui sont élevées sans aucun but pour l'homme et juste pour le seul plaisir de les voir vivre. Alors les taureaux de corrida peuvent avoir cela !

 

Les taureaux de corrida ne sont élevés que dans le seul but d'être les victimes de cette sauvagerie. La corrida ne participe à aucun acte vital pour l'homme ni nutritif ni sécuritaire alors arrêtons la barbarie.
Il faut que les pouvoirs publics interdisent tout simplement la corrida de façon définitive.
Ne plus dépenser l'argent des contribuables qui sont majoritairement contre cette infamie.

Liste épitaphe des vaillants Toros avec le nom de leurs trophées

Islero
Islero le jour de sa victoire

  En hommage aux 50 000 taureaux anonymes tués en Espagne chaque année et tous les autres qui sont morts et qui meurent innocemment un peu partout sur la planète, une liste en forme d'épitaphe de 62 Vaillants bovidés ayants eus la chance d'emmener leurs bourreaux dans un enfer que l'on souhaite cuisant.

Pour certain on à malheureusement que le nom du criminel en habit de lumière. La date du décès probable du Taureau qui correspond à la corrida. Pour l'encorné elle n'a que peu d'importance mes yeux. Petite jubilation pour nos amis certains ont digérés pendant quelques jours les coups de cornes qui leurs furent fatales. (Le record de survie est de presque 2 ans)

  Il faut aussi compter les 417 marionnettes accompagnants et participants aux meurtres qui ont eus le bon gout de crever en même temps que l'animal ce qui fait un total de 479 trépassés sur plus de deux siècles.


  Si l'on fait le morbide calcul sur la base de 50 000 Taureaux par an en Espagne sur 200 ans ça fait 10 000 000 de victimes pour moins de 500 minables soit 0,005 % de chance de mourir dignement pour l'humain. Alors la corrida un sport à risque ?

 

Date

Héros

(Toros)

Lieux éleveur

Criminels

(Toréros)

Nom de scéne
23/06/1771
Cadix (Es)
 Borno José Candido sposito  Exposito
16/10/1786     Guendulain José Aramburu El Judio
11/05/1801 Barbudo Madrid (Es)
 Don José Joaquin Rodríguez  José Delgado Guerra  Pepe Hillo
08/06/1801 Barbero Grenade (Es) Don Juan José Bécquer Francisco García Perrucho
05/05/1802 Ollero Grenade (Es) Marquis de Tous Antonio Romero  
21/05/1820  

Ronda

(Es)

Don José Rafael Cabrera Francisco Herrera Rodríguez Curro Guillén
25/10/1829

Morenito

ou

Melenito

Madrid (Es) Don Lizarso Perez Laborda Manuel Parra  
06/06/1842 Bravio Madrid (Es) duc de Veragua Roque Miranda Conde Rigores
28/08/1842 Bragas Cordoue (Es) marquis de Guadalest Francisco González Díaz Panchón
17/12/1847   Valence (Es)   José de los Santos*  
23/03/1851 Jardinero     Isidro Santiago Llano  Barragan
12/07/1852 Pavito Madrid (Es) duc de Veragua Manuel Jiménez y Meléndez  El Cano
12/11/1859   Zamora (es) Zalduendo Pedro Parraga  
20/04/1862 Jocinero Madrid (Es)   José Dámaso Rodríguez y Rodríguez  Pepete
26/10/1862 Gallardo   Juan Pineiro   El Huevatero
05/06/1870 Girón Palencia (Es) Fernando Gutiérrez Agustín Perera  
02/06/1872 Bujama Lima (Pérou)
José María Ponce  
24/09/1883   Albuquerque (Es)   Juan Cuervo Pazo  
31/02/1886 Chicharrón Texcoco (Mexique) Ayala Bernardo Gaviño RUEDA
 
26/02/1888 Cocinero Montevideo (Uruguay) Felipe Victoria Joaquín Sans y Almenar

 

Punteret

20/06/1889

Hormigón

Hormigo

Baeza (Es) Don Agustín Hernandez Manuel Fuentes y Rodríguez Bocanegra
27/05/1894 Perdigón Madrid (Es) Miura Manuel García Cuesta El Espartero
15/10/1896 Cachuro Guadalajara (Es) Ripamillan Juan Gómez de Lesca  
27/05/1897 Lengueto Valence (Es) Camará Julio Aparici y Pascual Fabrilo

18/10/1898

05/02/1899

 

Guadalajara (Mexique)

Mexico

  Juan Jiménez Ripoll El Ecijano
12/09/1899 Cantinero Fitero (Es) Zalduendo José Rodríguez Davié Pepete
07/10/1900

Desertor

ou

Receptor

Barcelone (Es) Miura Domingo Del Campo y Álvarez Dominguín
19/04/1903       Idelfonso Lago  
14/08/1904     Anastasio Martin   Chicuelo
13/01/1907 Matajacas Mexico (Mexique) Tepeyahualco Antonio Montes  
14/06/1908     Miura   Laguartijo Chico
23/03/1908 Sordido Astorga (Es) Don Santiago Neches Hilario González Delgado Serranito 
09/08/1909 Carito Ciudad Jiménez (Mexique) del Chapadero José Marrero Bez Cheche
07/09/1910 Estudiante Murcie (Es) Parladé José Gallego Mateo Pepete
06/10/1912   Veracruz (Mexique) Napolapan Manuel Lara Reyes El Jerezano
09/08/1914 Distinguido Carthagène (Es) Don Felix Gomez Fermín Muñoz Corchado y González Corchaíto
22/04/1917

Cocinero

ou
Coquinero

Madrid (Es) Benjumea Florentino Ballesteros  
16/05/1920

Bailador

ou

Bailoar

Talavera de la Reina (Es) Señora viuda de Ortega José Gómez Ortega

Joselito

ou

Gallito

04/07/1920   Lunel (France)

Augustin

Lescot

Agustín García Díaz   Malla
24/08/1920   Caracas (Venezuela)   Isaac Olivo  Meri
05/06/1921 Bellotero Madrid (Es) Villagodio Ernesto Pastor  
26/06/1921 Aceituno Béziers (France) Don Alipio Perez Tabernero Isidoro Martí Fernando Flores
07/05/1922 Pocapeña Madrid (Es) duc de Veragua. Manuel Granero  
23/04/1922 Bombito Séville (Es) Guadalest Manuel Vares y García Varelito
11/02/1926 Extremeño Málaga (Es) Guadalest Manuel Báez Gómez  Litri
13/06/1926 Gallego Madrid (Es) Florentino Sotomayor Mariano Montes  
03/07/1927 Saltador Madrid (Es) Perez de la Concha Enrique Cano Iriborne Gavira
31/05/1931 Fandanguero Madrid (Es) Don Graciliano Perez Tabernero Francisco Vega de los Reyes

Gitanillo de Triana

ou

Curro Puya

17/11/1929 Michín Mexico (Mexique) San Diego de Los Padres Carmelo Pérez  
11/08/1934 Granadino Manzanares (Es) Ignacio Sánchez Mejías Ayala  
29/12/1939 Cobijano Mexico (Mexique) Piedras Negras Alberto Balderas  
18/05/1941 Farolero Madrid (Es)   Pascual Márquez  
28/08/1947

Islero

Né en 1942

Linarés (Es) Miura Manuel Rodríguez Sánchez Manolete 
14/09/1947 Sombreiro Villaviciosa (Portugal) Estevao de Olivera Irmaos José González López Carnicerito de Méjico
24/09/1951   Cuzco (Pérou) Santa Rosa Guillermo Rodríguez Martínez
El Sargento
09/10/1953 Cique Guayaquil (Équateur) Lorenzo Tous Aurelio Puchol Aldas Morenito de Valencia
25/07/1971

Cascabel

Casabel

 

Villanueva de los Infantes (Es) don Luis Frias Piqueras José Mata  
11/08/1974 Cucharero Barcelone (Es) Hoyo de la Gitana José Falcón  
 07/10/1975

vache

Conocida

 El Escorial

(5)

  Antonio Mejías Jiménez Antonio Bienvenida
 26/09/1984  Avispado  Pozoblanco (Es)  Sayalero y Bandrés  Francisco Rivera
Paquirri
 30/08/1985  Burlero  Colmenar Viejo (Es) Don Marcos Nuñez  José Cubero Sánchez
El Yiyo
 20/07/1987  Monin  Sogamoso (Colombie)  San Esteban de Overas  José Eslava Cáceres Pepe Cáceres
22/05/1998 Manchonero Vic Fezensac

(Picador)

José Munoz Ortiz

 

*Jose De Los SANTOS se planta son épée dans la jambre et mourut des suites de cette blessure à séville le 17 décembre suivant.

 

Liste provenant de:

 

Spot Anti-corrida

Série de films réalisés par www.minotaurefilms.com réalisateur Jérôme Lescure, sur dailymotion.com/jeromelescure

Les sites Anti-corrida

Informations:

Pétition ALLIANCE ANTICORRIDA

petition-anticorrida.com

 

 

 

Ca branle dans le manche.

 

  TaoMuGaïa  Un ami des animaux qui a plusieurs blogs.
Il tient à jour une liste de tous les chasseurs qui s'entretuent ainsi que les matadors qui finissent les boyaux à l'air. Le tout avec humour et une verve sans pareil à lire absolument. Chasseurs et aficionados vous risquez de grincer des dents devant votre propre bêtise.

 

taomugaia.canalblog.com
cabranledanslemanche.blogspirit.com
cabranledanslemanche.m6blog.fr
cabranledanslemanche.20minutes-blogs.fr

 

-------------------------------------------------------------------------------

 

Cornada (Le premier site Français sur la cornada) Pleins de belles images et de vidéos sur la corrida. Certes qui risque de choquer un peu les aficionados mais qui est très pédagogique... Enfin il frappe là ou ça fait mal...

Commentaires

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    elpibe (vendredi, 12 juin 2009 01:04)

    Je ne me sent même pas de regarder les vidéos ce soir..
    Un nouveau point commun nous unis ami lézard..!
    Très bon post.

  • #2

    TAOMUGAIA (lundi, 15 juin 2009 23:01)

    La tauromachie dans la colle et bientôt elle
    sera renvoyée dans les bennes à ordures de
    de l'histoire.
    Bon...Faut être patient mais ça viendra.
    En attendant, il faut gueuler, la ramener.
    Ps : merci pour la pub et longue vie à ton blog !

  • #3

    geckool (mardi, 16 juin 2009 08:34)

    Effectivement ces charognards appartiennent à un monde qui est moribond. Le temps est leur pire ennemi…
    Merci de ta visite bravo pour tes blogs.

  • #4

    myster (jeudi, 08 avril 2010 22:07)

    vous n'êtes vraiment qu'une bande de demeurés totalement ignards...est-ce que vous vous demandés chaque jour qui passe qu'est-ce qu'il y a dans votre assiette ? j'entends déjà le : Oui mais moi je suis végétarien ! Pfff...

  • #5

    myster (jeudi, 08 avril 2010 22:10)

    mais encore ? avez vous d'autres arguments plsu convaincants ? parce-que je tiens à vous dire que la moitié de vos arguments sont ERRONES (j'ignore totalement si le degré d'intelligence que vous possédez vous permet de saisir la signification de ce mot et je préfère ne pas me pencher sur la question)

  • #6

    myster (jeudi, 08 avril 2010 22:15)

    dernier détail : pourquoi ne pas lancer un débat sur les animaux des abattoirs ? ou bien sur les chevaux de course qui meurent par milliers chaque jour dans les trajets les amenant aux chants de la mort...ou bien des génocides ? vous savez que cela existe ? l'humanité s'appitoie sur un taureau fait pour combattre et se fout de ses humains...c'est l'hôpital qui se fout de la charité en fait. navrant. le côté hypocrite des antis-corridas ?

  • #7

    geckool (vendredi, 09 avril 2010 00:52)

    J’attendais mieux de la part d’un aficionado comme commentaire, Myster a revêtu son habit de croque-mort à paillette pour venir défendre la barbarie. Même si les arguments développés étaient erronés ce que l’on peut retenir d’une corrida c’est qu’un toro qui n’a rien demandé à personne rentre dans une arène et dans 99,995 % des cas il y meurt torturé. Et là Myster ne peut me contredire… Olé